Coronavirus: les aides pour les Artistes & Techniciens intermittents du spectacle



Suite à l'interdiction des rassemblements, vous êtes des milliers d'artistes à être confronté·e·s à l'annulation de concerts, de spectacles, festivals... Et sans ces événements : pas de travail pour les intermittent·e·s, pas de droits d’auteur pour les auteur·e·s compositeurs, pas de cachets pour les interprètes. A la date du 18 mars 2020, le Syndicat Français des Artistes Interprètes (SFA) estimait à plus de 15 000 le nombre d'artistes interprètes privé·e·s de travail et de revenus. Face à cette situation, les intermittent·e·s sont inquiet·e·s de savoir ce qu'il va devenir de leur statut si les 507 heures annuelles ne sont pas justifiées à la date anniversaire. Le gouvernement met petit à petit en place des mesures pour aider le secteur déjà fragile. - Gel du calcul des heures à compter du 15 mars 2020 jusqu'à la fin du confinement (annoncé le 11 mai 2020). En effet, sans travail, impossible de faire ses heures. Avec cette mesure, la date anniversaire de vos droits est prolongée de façon de façon proportionnelle à la durée imposée du confinement. C'est à dire, s'il vous restait 50 heures à faire avant votre date anniversaire qui tombait le 31 mars et que vos représentations ont été annulées, vous ne serez pas impacté, la date sera repoussée. Et pour les intermittents avec une date d'anniversaire dans plusieurs mois, il ne faudra pas tout rattraper en quelques mois après le déconfinement, vous aurez plus de temps pour faire vos 507 heures. - Les intermittents arrivant en fin de droit pendant la phase d'épidémie pourront continuer à être indemnisés. Le décret du 14 avril 2020 permet de prolonger la durée d’indemnisation des intermittents demandeurs d’emploi arrivant au terme de leurs droits pendant le confinement. Les allocations concernées sont : l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE), l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et les allocations spécifiques d’indemnisation du chômage des intermittents du spectacle au titre de la solidarité nationale, c'est à dire l’allocation de professionnalisation et de solidarité (APS) et l’allocation de fin de droits (AFD).

- Une aide ponctuelle exceptionnelle sera délivrée aux professionnels les plus en difficultés et aux intermittents qui ont perdus un grand nombre de cachets par le groupe de protection sociale Audiens (voir le formulaire de demande d'aide Audiens) et l’organisme de gestion collective des droits des artistes-interprètes Adami ( voir la Demande aide Droit au Coeur de l'Adami ) Et si j'ai bossé pendant le confinement, cela sera-t-il pris en compte ? Et si je ne retrouve pas immédiatement du travail à la sortie du confinement, que se passe-t-il pour moi ? Consultez la Foire Aux Question de Pole-emploi.fr La CGT et la CFDT on demandé la mise en place d'un fond spécial pour aider les artistes et le ministre de la culture a prévu d'étudier « les dispositifs d’accompagnement qui permettront de soutenir l’emploi artistique à l’issue de l’épidémie ». Affaire à suivre. Sources : - Culture.gouv.fr

- Pole-emploi.fr : mesures Covid-19