Streaming musical et rémunérations: ce qui change en 2021



Ecouter des millions de titres pour 9,99€ par mois est un rêve devenue réalité pour de nombreux audiophiles. Mais à quel prix pour les artistes ? Faible, complexe et d'actualité, le modèle de rémunération des plateformes Deezer, Spotify, Soundcloud et ses compatriotes est remis en question. On fait le point en 2021. L'effet Covid et l'afflux des écoutes et des artistes sur les plateformes de streaming a bousculé les chiffres. Toutes les plateformes ont connu une croissance phénoménale du nombre d'abonnées et de titres chargés sur leur plateforme, et ça continue de monter. Par contre, les rémunérations des artistes elles, ne montent pas de la même façon. Le syndicat américain des musiciens UMAW (Union of Musicians and Allied Workers) a réunit plus de 27 000 signature depuis Octobre 2020 autour de sa campagne “Justice at Spotify” pour dénoncer le système de rémunération inégalitaire de la plateforme de streaming.


90% des artistes reçoivent moins de 1000 euros par mois (source Aepo-Artis)

Seule une infime partie des musiciens se partagent aujourd'hui la part du gâteau. En effet, en 2019, sur 1,6 million d’artistes sur les plates formes de streaming, seul 1 % ont capté 90 % des écoutes globales (source Alpha Data - anciennement Buzzangle).

Une récente étude du Centre National de la Musique (CNM) publiée fin 2020 annonce un éventuel changement du mode de rémunération des artistes par les plateformes de streaming.

Mais d'ailleurs savez vous comment ça marche ? On distingue aujourd'hui 2 modèles : MCPS et UCPS. Je vous explique.

MCPS Market Centric Payment System


C'est aujourd'hui le modèle suivie par les plateformes de streaming. Le MCSP signifie que les revenus générés sur le nombre d’écoutes de titres d’un artiste est rapporté à la globalité des écoutes de la plateforme. Selon ce modèle, les artistes les plus streamés, qui ne représentent qu’une minorité (les fameux 1%) y gagnent tandis que la majeure partie des groupes est lésée. De plus cela signifie que le paiement des abonnés contribuent à la rémunération d'artistes qu'ils n'écoutent pas.



Depuis peu de temps, les plateformes dont Deezer, ont proposé un autre modèle de rémunération. Présenté comme "plus juste" le système user-centric permettrait d'améliorer la rémunération des artistes. Contrairement au MCPS, le UCPS permettrait de ne rémunérer que les artistes écoutés par les abonnés des plateformes de streaming.


De plus, cela permettrait aussi de revéler plus d'artistes dans des genres musicaux niches tels que le Metal, le Jazz ou la musique classique sur les plateformes. Aujourd'hui les catalogues Rap et Pop des plateformes Deezer, Spotify, Apple Music ou Amazon Music restent les plus populaires.




UCPS User Centric Payment System



Le système UCPS propose, selon le CNM, de répartir le montant hors taxes de chaque abonnement en fonction des écoutes réelles de l’utilisateur.


Cela signifie que l’abonnement de l’utilisateur est distribué uniquement aux ayants droit des titres qu’il écoute.


Mais tout changement implique forcément de nouveaux gagnants et de nouveaux perdants. Les artistes du top 10 perdraient 17,2 % de leurs revenus tandis que ceux qui sont le moins écoutés - après le 10 000ème rang - pourraient voir leurs redevances augmenter de 5,2 %. Mais attention, quand on parle d'une augmentation de 5,2% ça peut paraitre intéressant mais on ne parle que de quelques euros par an ! Un chiffre insignifiant voire nul.


Pour les artistes du top 10 par contre, ce pourcentage représente des chiffres bien plus important en montant par contre. Ce qui impliquerait aussi la baisse de rémunérations des ayants droits tels que les producteurs ou les labels...


Affaire à suivre donc !





EDIT 03 MARS 2021

Soundcloud a annoncé l'adoption du modèle User Centric sur sa plateforme pour 100 000 musiciens indépendants.

Ce modèle dénommé « fan-powered royalties » sera accessible à partir du 1er avril 2021. pour les artistes qui monétisent leurs créations en utilisant les services Soundcloud Premier, Repost by Soundcloud ou Repost Sélect. Ce système fonctionne de la façon suivante : les recettes d'abonnement ou de publicité de chaque auditeur seront réparties uniquement entre les artistes indépendants qu'il/elle écoute. « C’est une demande qui revient depuis des années dans l’industrie. Nous sommes heureux d’être les premiers à apporter cette innovation pour soutenir les artistes », s’est félicité auprès de l’AFP Michael Weissman, directeur général de Soundcloud.



N'hésitez pas à vous abonner à la newsletter pour recevoir toute l'actualité et des conseils personnalisés pour la promotion et la diffusion de votre musique en ligne.












Crédits infographies : Adami.fr